Vous êtes ici : Accueil > Vie du Lycée > Scolarisation et situations de handicap > VOUS AVEZ DIT PRÉCOCE ?
Publié : 30 janvier
Format PDF Enregistrer au format PDF

VOUS AVEZ DIT PRÉCOCE ?

Aujourd’hui , il y a entre 2 et 3% d’Enfants Intellectuellement Précoces – EIP – termes utilisés par l’Education nationale qui connoteraient une sorte de maturité qui aurait lieu avant le moment habituel. Ailleurs, ce sont des « Surdoués » ou des Enfants à haut potentiel ou Hors programme (Olivier Revol). Pour Jeanne Siaud-Facchin, ce sont des Zèbres - seuls équidés non domestiqués et dont les rayures sont uniques. Alain Gauvrit les appelle des Albatros, ces oiseaux magnifiques dans les airs mais qui ont tant de mal à déployer leurs ailes quand ils sont au sol. Pour d’autres, ce sont des Sentinelles dont les sens exacerbés provoquent hyper émotivité, hyper sensibilité …
Repérer un Enfant Intellectuellement Précoce permet de mettre en place des comportements qui au moins ne nuiront pas à l’enfant ou au jeune. Jean-Charles TERRASSIER a élaboré un questionnaire « L’inventaire d’identification à partir de 6 ans » dont vous trouverez les différents items ICI
Bien sûr, le WISC, qui permet de calculer le QI, viendra compléter le portrait de l’élève. Pour en savoir plus

Quelques phrases glanées dans la formation :
-  « L’EIP est plus à l’aise dans les activités compliquées ».
-  « Un enfant précoce sur 4 a un trouble dys ».
-  « Ce qui intéresse un enfant précoce, c’est de savoir, non d’apprendre ».
-  « La précocité n’est pas une pathologie ». Les éventuels troubles associés en sont.
-  « L’enfant précoce n’aime pas la répétition ».

L’enseignant peut aider l’enfant précoce en :
-  lui donnant des repères méthodologiques
-  lui permettant d’enrichir, d’approfondir les cours proposés en classe
-  le motivant (par des exercices qui le nourrissent)
-  lui re-donnant le goût de l’écrit (notamment pour les élèves qui ont un trouble dys associé)
-  différenciant la pédagogie : un enfant précoce apprend parfois autrement
-  étant bienveillant

Pendant longtemps, la précocité n’a pas été prise en compte et, encore aujourd’hui, la reconnaissance de cette singularité se heurte parfois à la rigidité du système éducatif.
Pourtant, textes, circulaires, rapports et lois foisonnent dans le domaine.
-  Le rapport Delaubier (2002)
-  La loi d’orientation (2003)
-  Le B.O. du 17.10.2007
-  Le B.O. du 03.12.2009
-  Plusieurs circulaires de rentrée
-  Le B.O. du 27.11.2014, article D 332-6
EXTRAIT  : « Les élèves intellectuellement précoces ou manifestant des aptitudes particulières bénéficient d’aménagements appropriés. Le cas échéant, ces élèves peuvent bénéficier des dispositions prévues à l’article D. 311-13. En accord avec leurs représentants légaux, leur scolarité peut être accélérée en fonction de leur rythme d’apprentissage.
« Lorsqu’il apparaît à l’équipe pédagogique qu’un élève tirerait profit d’un aménagement de son parcours scolaire, des dispositifs spécifiques à vocation transitoire comportant, le cas échéant, des aménagements d’horaires et de programmes, peuvent lui être proposés avec l’accord de ses représentants légaux. » […]

Quelques liens
icones_peda L’association française pour les enfants précoces
icones_peda Nicolas GAUVRIT, "La précocité est une chance et un atout"
icones_peda Une vidéo : Jeanne Siaud-Facchin, "Qu’est-ce qu’un surdoué ?"
icones_peda Une vidéo : Olivier Revol, "Mon enfant est-il normal ?"
icones_peda Une vidéo : Véronique Garas, Pascale Perroteau, "Les intelligences multiples chez l’enfant précoce" avec, pour compléter, l’interview de Howard Gardner par Sylvie Abdelgaber

A consulter, en pièces jointes :
-  La bibliographie, en images
-  Le guide : « Scolariser les enfants intellectuellement précoces »

Documents joints